Malgré sa sécheresse, le désert du Namib abrite une palette extraordinaire d’animaux et de plantes.

Ce désert côtier résulte d’un courant océanique froid qui bloque les précipitations. Riche en vie aquatique, ce courant attire aussi des millions de phoques. Ils viennent s’y reproduire, avant d’être la proie de prédateurs comme les chacals. Mais la plupart des carnivores du Namib ont évolué, se repaissant de proies plus petites. Cochons de terre, renards et même une espèce mutante de hyène se nourrissent ainsi presque exclusivement de termites, la véritable base de l’écosystème.