Oiseaux sacrés et porte-bonheur du Bhoutan, les grues viennent passer l’hiver dans la vallée de Phobjikha.

Au Bhoutan, on dit que les grues sont attirées par les endroits sacrés. La vallée de Phobjikha, à l’intérieur du pays, en fait partie. Puisque les sols n’y gèlent presque jamais, ces oiseaux migrateurs y trouvent de quoi se nourrir, même pendant les mois d’hiver. Dès la mi-octobre, les habitants attendent avec impatience leur arrivée en provenance du Tibet. C’est le cas du jeune Karma, 11 ans. Maintenant que celui-ci est au seuil de l’adolescence, ses parents aimeraient qu’il se prépare à devenir moine. Mais Karma hésite : il est certes intéressé par le rôle spirituel des grues, mais il voudrait surtout en savoir plus sur ces oiseaux majestueux et sur leur milieu naturel. Quelle voie choisir pour son avenir ? Celle du monastère ou celle de la science ?