Des millions de bactéries ont élu domicile sur notre corps.
A tel point que chaque être humain est un monde à part entière avec son propre écosystème.
Sur la peau, par exemple, plus de 1 000 espèces différentes sont recensées avec une collection qui est propre à chaque individu.

Cette colonisation commence dès la naissance avec la transmission du microbiome vaginal de la mère au nourrisson lors de l’accouchement.
Un « héritage » qui contribuerait au développement du système immunitaire de l’enfant.

En effet, ces organismes sont indispensables.
Une bonne santé est la résultante d’un équilibre subtil entre bactéries bénéfiques et nuisibles.