Un rond sombre au milieu d’un disque flamboyant : pour la première fois dans l’histoire de l’astronomie, une équipe de scientifiques a révélé, mercredi 10 avril, l’image d’un trou noir. Ce monstre cosmique a été débusqué au centre de la galaxie M87, à environ 50 millions d’années-lumière de la Terre.

En théorie, les effets gravitationnels d’un trou noir sont si forts qu’aucune lumière y pénétrant ne peut en sortir : l’image montre donc les rayonnements du disque d’accrétion (constitué de matière) en orbite autour de l’astre.

A l’origine de cette aventure scientifique, il y a une collaboration internationale baptisée « Event Horizon Telescope » (EHT). Ce projet regroupe une dizaine de radiotélescopes et d’observatoires répartis autour du globe. Combiner ces instruments comme s’ils étaient les petits fragments d’un miroir géant a permis aux astronomes de disposer, le temps de quelques observations, d’un télescope virtuel de la taille de la Terre.

L’enseignement majeur de cette observation, c’est la correspondance de l’image avec la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein. Autrement dit les équations décrivant le fonctionnement de l’Univers, élaborées il y a cent quatre ans par le célèbre physicien, sont encore et toujours conformes aux observations.

L’intégralité de la conférence de presse(en anglais) est visible ici :