On nous prédisait un duel exclusif entre la formation politique du président Macron et celle de Marine Le Pen – et il semble bien que ce soit ce à quoi on a fini par assister lors de ces élections européennes. Avec résignation, certains contestataires ont voté RN et certains conservateurs ont préféré LREM à la droite traditionnelle. Quant à la gauche, c’est encore autre chose : l’heure est encore à l’éparpillement, comme si le relatif consensus autour du mouvement de Mélenchon n’était plus à l’ordre du jour. Chaque parti a joué ses cartes et les revoilà rebattues, pour l’instant au bénéfice des écolos. La révolution citoyenne a-t-elle fait long feu ?

RSS
Facebook
Facebook
Twitter
Recevoir les derniers articles par Email