Ça n’est pour l’instant qu’un murmure : référendum. Mais voilà l’arme qui les fait trembler : votre portable