Quand une syndicaliste de la police comprend la colère de ses collègues mais pas celle des gilets jaunes. apres le  » c’est bien fait pour sa gueule  » d’un autre syndicaliste ça fait beaucoup